Podcast #7 : Retour sur le Val Sinestra / Abbaye de Lucedio

Podcast #7 : Retour sur le Val Sinestra et l’Abbaye de Lucedio. Nous retrouvons Nico, Anthon et Denis pour revenir sur les événements du Val Sinestra et de l’Abbaye de Lucedio sans oublier évidement les rubriques favorites, la minute perso’…

7846
Évaluer cet article
Thanks!
An error occurred!

2 réflexions au sujet de « Podcast #7 : Retour sur le Val Sinestra / Abbaye de Lucedio »

  1. Le jour où vous faites venir les Bogdanov, j’en connais qui vous vénèreront ;)
    Podcast très sympa, c’est cool que vous envisagiez de retourner au Val Sinestra.
    J’ai particulièrement aimé le passage où vous parlez de l’apophénie, c’est tellement intéressant.
    J’ai bcp apprécié ton coup de coeur Denis, Heavy Rain m’avait à l’époque tenue devant mon écran à un point que j’en avais oublié de manger et presque de dormir… ça m’a fait ça pour L.A. Noire ensuite.
    Anthon tu as titillé ma curiosité de lire du Camille Flammarion sur lequel je ne me suis véritablement jamais penchée. Et les petites lignes et pavés ne me font pas peur. A rajouter dans ma liste de trucs à lire.
    Ah et puis je kiffe vos T-shirt! (et la statue de Scully aussi, mon idole)

  2. De 1, on ne dit pas « tabernacle » au Québec … on le prononce « tabarnak » :-P

    Pour revenir sur l’histoire de la cuillère, Anthon, tu dis que tu as provoqué sévèrement avant l’événement; ce qui n’est pas anodin. Cause à effet? Je crois qu’il aurait été important « d’insister » sur ce point au montage parce qu’on te voit plutôt calme et posé. Si nous supposons que cet assaut cuillèrétale (je viens d’inventer un mot) n’était pas une plaisanterie et si on suppose également qu’une entité intelligente a besoin d’énergie pour se manifester, ton état (ce que tu dégageais, ton énergie), lors de cette séance de provocation, aurais pu servir de « nourriture » à cet entité.

    Mon avis est que peut importe le type de provocation (verbal, prière, ouija, etc.), nos émotions et ce que nous dégageons à ces instants est plus important que le fait de provoquer. L’énergie humaine (certains vont dire « aura ») et sa « charge électrique », qu’elle soit positive ou négative, est au coeur de bien plus de phénomènes que nous le croyons ou du moins que nous n’imaginons pas associés. Je vais m’arrêter là car j’en aurais encore long à dire sur la méconnaissance de notre propre cerveau et sur la résultante de nos échanges neuronales.

    Cette montée de chaleur qu’avait eu votre hôtesse n’est pas non plus anodin. Dommage que vous n’ayez pas poussé plus loin ce point.

    La médiumnité est un sujet sensible car tout est sujet à interprétation en premier lieu par celui qui « ressent » dépendamment de ses croyances et connaissances. Je ferais plus confiance à un chat qu’à un médium parce qu’un chat n’est pas abruti à coup de catéchisme toutes religions incluses ni n’est influencé par les médias et leur bourrage de crâne.

    Une suggestion expérimentale: Vous essayez toute sorte d’outils lors de vos enquêtes et avez tenté la vison et expertise d’un medium (hâte de voir cet émission). Il pourrait être intéressant comme enquêteur d’un soir d’inviter un non voyant de naissance. Nous savons tout qu’un non voyant a une perception différente de son environnement et arrive à déterminer par expérience l’origine d’un son. Ses autres sens sont également plus développés et il pourrait, par conséquence, devenir un outil de détection à lui tout seul :-) … et je vous parle par expérience …

    Là je m’éloigne du podcast mais ça m’a fait du bien d’en parler lolllllll Toujours aussi cool de vous écouter (y)

Laisser un commentaire